NOTRE DAME DE L’HERMITAGE

– diocèses d’Auvergne et de Saint-Étienne –

Selon la légende, il y avait à cet endroit un ancien site druidique avec une source entourée de rochers. Mais c’est en ce lieu que la Vierge Marie est apparue à un criminel fuyant la justice et lui a dit « Va te confesser au prieur de Noirétable et revient ici faire pénitence. ». Il devient le premier ermite de ces lieux, suivi rapidement par de nombreux pèlerins venus se recueillir vers la source miraculeuse et la pierre qu’a foulée la Vierge Marie. Une petite église est construite, puis une autre, la « grande église », au XIVème siècle, tenue par les bénédictins de Noirétable. En 1669, un premier monastère est construit, puis un noviciat en 1740 par les Missionnaires Royaux du diocèse de Clermont. La Révolution Française fait fuir les moines et le monastère et l’église tombent en ruine. Les pères de la Salette s’y installent en 1889 et restaurent les lieux. L’église actuelle est l’ancienne chapelle du monastère et a été inaugurée en 1935 par l’archevêque de Lyon. Aujourd’hui le site marial est tenu par les sœurs de la Salette et accueille toujours de nombreux pèlerins, surtout lors des grandes fêtes mariales.

 

Retour en images de la journée à Noirétable